Découverte

Administration

Politique

Vie locale

Monuments

Histoire d'eau et de pierres

 

Au coeur du village, blotties autour du Temple, les maisons ont revêtu leur robe jaune. C'est en empruntant un pittoresque chemin au bruit du Ruau et de sa roue que vous découvrirez ce beau village !

Monsieur Claude Zweiacker, mémoire vivante de notre village, nous a fait l'honneur de revisiter les textes des rubriques historiques de notre site Internet. Nous lui adressons nos très sincères remerciements.

 

Le Temple

Le Temple

Bâti au 15e siècle sur les vestiges d'une ancienne chapelle construite vers l'an 1000, le Temple caractérise Saint-Blaise. De style gothique, avec ses lignes pures, il est considéré comme un des plus beaux sanctuaires du Pays de Neuchâtel. Il est entouré de belles demeures de la Renaissance neuchâteloise qui le complètent pour conférer un charme incontestable au coeur du village. Ses vitraux ont été réalisés par le peintre Edmond Bille (1878-1959).

L'Eglise catholique

L'Eglise catholique

Construite en 1938 en pierre jaune d'Hauterive, l'Eglise catholique est dédiée à Saint-Blaise en 1939. La décoration intérieure est le fait du peintre Théophile Robert (1879-1954). Ses architectes fribourgeois en ont fait un sanctuaire sobre et beau.

Son clocher discret rappelle la vieille église du village. Afin de permettre le passage de la trémie de l'autoroute A5, l'église a été ripée en 1987 sur une distance de
50 m en direction du lac (la cure 80 m).

Le Moulin du haut

La roue du moulin

Saint-Blaise doit son existence au Ruau dont la force motrice fut utilisée pour faire tourner des rouages. Plus grand et important moulin du village, sa présence est déjà attestée au 17e siècle. Il demeura en fonction jusqu'en 1921. Sa grande roue fut démolie en 1923 et brûlée sur le feu du 1er août. Reconstruite en 1979, pour rappeler la vocation historique et économique du village, elle a été remplacée en 2004 par une autre identique lors d'une restauration complète du bâtiment propriété communale.

Le Moulin du haut constitue un site pittoresque sur l'itinéraire de la Balade des 12 fontaines "Au fil du Ruau" aménagée en 2011 lors du Millénaire de Saint-Blaise.

L'Hôtel communal

L'hôtel communal

Réplique du Château de Reichenbach situé près de Berne, au bord de l'Aare, il fut construit comme « résidence secondaire » par Béat Fischer de Berne, fondateur des postes bernoises.

Le magnifique poêle de la salle de justice, au 2e étage, se trouve dans la bâtiment depuis son origine. Il est complété par deux tableaux d'un artiste peintre de l'époque qui représentent Venise.

La Commune est propriétaire de ce bâtiment devenu le siège de son administration depuis 1838 ; sa dernière rénovation date de 1998.

Maison de la Dîme

Maison de la Dîme

Remarquable maison de la Renaissance neuchâteloise, située au haut du village, elle fut reconstruite en 1581, vendue en 1666 à la Ville de Neuchâtel pour y encaver la récolte de ses vignes, dont un dixième était l'objet d'une dîme.

La Ville s'en défit en 1853. En 1989, la maison fut l'objet d'une conséquente restauration qui a permis de mettre à jour un important décor peint des fenêtres et de leur entourage.

La Maison Neuve

La Maison Neuve

Construite en 1660 au bas de la rue des Lavannes, cette maison fut parfois appelée « Le Château ». Sa tour d'escalier a été rehaussée de deux étages en 1902 et coiffée d'un toit à quatre pans.

En 1905, Charles Perrier y établit un commerce de vins renommés. Il fut exploité jusqu'en 1963.

Le proche Giratoire du Téneri, créé en 2007, flanqué d'une bouteille de vin de Neuchâtel, évoque cette activité économique, le téneri étant le bâton enfilé dans l'anse de la gerle pour être portée à dos d'homme.

Les fontaines

Les fontaines

En 2011, à l'occasion du Millénaire de Saint-Blaise, un parcours balisé (panneaux de couleur bleue) de 850 m (dénivellation de 80 m) avec des notices explicatives pour découvrir douze fontaines historiques du village.

Le dépliant « Balade des 12 fontaines au fil du Ruau », édité en 2012, est disponible auprès de l'Administration communale ou en version imprimable (ci-après).

 Document 719.37Ko (719 Ko)

 

 

La fontaine ronde

La fontaine ronde

Placée au carrefour des chemins des Carrières, des Deleynes et des Vignerons, cette fontaine est située sur un des plus beaux points de vue du village.

Fontaine du Millénaire

Fontaine du Millénaire

Mario Botta inaugure sa fontaine à Saint-Blaise

Constituée de trois roues à augets construites en acier corten, un métal de couleur rouille, la Fontaine du Millénaire a été implantée au port pour laisser une marque durable du Millénaire de Saint-Blaise, célébré en 2011.

Nous devons cette oeuvre au célèbre architecte tessinois Mario Botta, né en 1943, qui l'a aimablement conçue pour symboliser l'histoire de Saint-Blaise et de ses moulins.

L'oeuvre est formée de trois roues d'un poids de 18 tonnes, deux de 3,10 m de diamètre et une, de
3,80, d'un chenal d'alimentation haut de 5.60 m, d'un bassin rectangulaire de 12 mètres par 3 mètres et d'un bassin en demi-cercle de 11 mètres de rayon recouvert d'un placage en pierre naturelle de la Cernia. L'eau qui la met en mouvement est pompée dans le port.

La fontaine fut inaugurée le 3 décembre 2011 en présence de son concepteur et des autorités communales.

Sculpture de Carlo Borer

Sculpture de Carlo Borer

Placée au port, l'oeuvre « Loft 329/Loft 333 », de l'artiste soleurois Carlo Borer, né en 1961, appartenait à l'Exposition intercontinentale de sculptures "Art Canal" qui eut lieu, du 2 mai au 20 octobre 2002, en relation avec l'Exposition nationale Expo 02.

"Art Canal" avait l'ambition de réunir deux lacs, deux rives, un canal (celui de la Thielle), deux langues et 56 artistes de cinq continents.

La Commune de Saint-Blaise acquit l'oeuvre qui restera à l'endroit où elle fut placée lors de l'exposition (à l'extrémité sud de l'allée des tulipiers).

Le Loclat

Le Loclat

Véritable petite perle de nature, le Loclat ou Petit lac de Saint-Blaise constitue le vestige d'un ancien bras du lac de Neuchâtel.

Profond de plus de dix mètres, ses eaux se déversent dans le lac de Neuchâtel par le Mouson, cours d'eau canalisé en 1944.

Voëns et Le Maley

Les deux hameaux de Voëns et du Maley, qui constituaient jusqu'en 1888 une commune, rattachés depuis à Saint-Blaise, connaissent aujourd'hui deux vocations différentes.

Le Golf et country Club de Neuchâtel (18 trous) est établi à Vöens depuis 1975 alors que Le Maley accueille deux centres équestres.

 

 

Les Roches de Châtoillon

Dominant les Fourches à 650 m d'altitude, la petite montagne des Roches de Châtoillon constitue, en elle-même, une chaîne du Jura. Son point de vue, orienté vers l'ouest, mérite un passage d'autant plus qu'il se trouve au coeur d'un agréable réseau de chemins pédestres complété par une piste de santé.
 

Le Chemin du Diable

Le Chemin du Diable

Voie romaine empierrée encore bien visible qui reliait la Vy d'Etra (route romaine du pied du Jura) à Avenches (Aventicum), capitale de l'Helvétie romaine.

Les ornières taillées dans les pierres de la route pour permettre le passage des chars à écartement normalisé demeurent encore bien visibles.

Ouvrage "L'Entre-deux-Lacs et sa Pierre"

"L'Entre-deux-Lacs et sa pierre", Jean-Albert Nyfeler et Claude Zweiacker éditions de la Commission du 3 Février.

En vente auprès de l'Administration communale

Horaires secrétariat

Lundi à jeudi *

08h30 à 12h00

Lundi et jeudi *
14h00 à 18h00

Mardi, mercredi*
14h00 à 16h30

Vendredi *
08h30 à 15h00

* Fermé les après-midis durant les vacances scolaires

Administration communale
Grand'Rue 35
Case postale 158
2072 Saint-Blaise

Tél. +41 32 886 49 50
Fax. +41 32 886 49 59

 contact